• Nouveau

Entre la vie et la mort

Auteur: Alexeï Apoukhtine

Editeur: Editeur Imprimerie Chassaing - France 1932

ISBN:

0,00 MAD
TTC

La bibliothèque Russe et Slave

"Entre la mort et la vie" est la narration toute simple, stupéfiante d'authenticité quotidienne, de ce qui est "après la mort" : Le récit de ce que voit le héros mort, les larmes de ses proches, les préparatifs des funérailles, l'errance, l'ascension et la réincarnation, la réapparition de l'âme sur la terre. Tout d'abord, le héros voit et entend ce qui se passe autour de lui, le comportement, le chagrin, l'organisation des funérailles, l'avis de décès, les prières. Puis, peu à peu, les images du présent sont moins nettes et d'autres souvenirs affleurent, les émotions qu'il a ressenties alors comme une hyperesthésie ou une lucidité particulière.

L'auteur nous décrit ensuite le passage vers un univers qui peut évoquer l'enfer, où ces lieux où les âmes errent dans d'autres religions.

Ce texte est très bien écrit, plein de sensibilité et de poésie, bien trop court et je sens que je vais continuer à explorer l'univers de cet auteur.

Pour en savoir plus :https://www.youtube.com/watch?v=SQH3O7vL0Hg

Gratuit

Quantité

Alexeï Apoukhtine

Né dans une famille noble pauvre, il passa son enfance dans le domaine familial de son père près du village de Pavlodar. Parallèlement à ses études, il commença à écrire de la poésie et son premier poème Epaminondas, fut publié dans une revue en 1854 alors qu'il n'avait que 14 ans. En 1859, il termina ses études et sortit de l'école récompensé avec la médaille d'or. Il entra dans la vie active en travaillant au ministère de la Justice tout en continuant à écrire de petits poèmes lyriques publiés dans la revue Le Contemporain n° 9 sous le titre Esquisses villageoises. Elles reflètent l'humeur de la société civile et on y sent l'influence de Nicolas Nekrassov (poète russe, écrivain, critique et éditeur).

Après 1862, éloigné de l'activité littéraire, désirant rester en dehors des luttes politiques, hors de toute chapelle littéraire ou politique, il revint dans sa province natale à Orlov. En 1864, il revint à Saint-Pétersbourg où il fut employé au ministère de l'intérieur. Le poète ne publia presque rien pendant 20 ans. En 1884 des poèmes furent imprimés mais c'est en 1886 qu'apparut à Saint-Pétersbourg le premier recueil. Après sa mort furent publiés Les archives de la comtesse D. écrit en 1890, Le journal de Pavlic Dolsky écrit en 1891 et Entre la vie et la mort écrit en 1892.

16 autres produits dans la même catégorie :