• Nouveau

J’IRAI CRACHER SUR VOS TOMBES

Auteur: BORIS VIAN

Editeur: Editions du groupe ebooks libres et gratuits

ISBN:

0,00 MAD
TTC

Editions du groupe ebooks libres et gratuits

J'irai cracher sur vos tombes est un roman policier de Boris Vian, publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan », dont Vian se présentait comme le traducteur, paru pour la première fois en 1946 aux éditions du Scorpion.

Le roman est jugé tellement subversif qu'il est interdit en 1949. Il faut dire qu'il est déconseillé aux âmes sensibles : sexe, pédophilie, violence, meurtres (les derniers chapitres sont particulièrement atroces), le cocktail est explosif et ne laisse pas le lecteur indemne. J'irai cracher sur vos tombes est un roman d'une noirceur abyssale, cru et sans concession, qui s'articule autour du récit d'une vengeance qui fait froid dans le dos.

Souvent qualifié de Polar, J’irai cracher sur vos tombes maintient le lecteur en haleine ; il faut ici reconnaître une écriture de génie, car, malgré cette atmosphère de plus en plus pesante et ce climat des plus dérangeants, on ne peut s’empêcher de vouloir savoir comme cela va se terminer.

Trois mois après la parution du livre, le Cartel d'action morale et sociale porte plainte pour incitation à la débauche : en 1947, la justice décide de classer la plainte. Le roman est réédité en 1948 et le Cartel dépose une nouvelle plainte. En 1950, Boris Vian est condamné à 100.000 francs d'amende pour outrages aux bonnes mœurs. L'écrivain fait appel et, en 1953, est condamné à 15 jours de prison mais... bénéficie d'une amnistie.

Gratuit

Quantité

BORIS VIAN

Boris Vian est né le 10 Mars 1920 à Hauts-de-Seine et mort le 23 Juin 1959 à Paris. Vian était à la fois écrivain, poète, chanteur, dramaturge, auteur radiophonique, chroniqueur, conférencier, scénariste, réalisateur et acteur de cinéma, mais aussi jazzman, amuseur public, ingénieur.

Son premier roman célèbre (sous l'hétéronyme de Vernon Sullivan) est J'irai cracher sur vos tombes, écrit en 1946. S'ensuivent des romans tout aussi noirs et sarcastiques : Les morts ont tous la même peau, Et on tuera tous les affreux, Elles ne se rendent pas compte. Passionné de jazz, il joue de la trompette de poche (rebaptisée « trompinette ») au Tabou, célèbre club de Saint-Germain-des-Prés. Il est aussi directeur artistique chez Philips et chroniqueur dans Jazz Hot de décembre 1947 à juillet 1958. Les années 1951-1952 seront des années sombres pour Boris Vian. Il vient de quitter sa femme Michelle, dont il a eu deux enfants, Patrick et Carole, et il vit difficilement de traductions dans une chambre de bonne au 8 boulevard de Clichy. Il n'a plus un sou mais le fisc s'acharne à lui soutirer des impôts anciens qu'il ne peut payer. Il vit essentiellement de piges. Albert Camus l’a engagé à Combat en 1949, il travaille aussi pour Samedi Soir, France dimanche ainsi qu'une publication considérée comme le refuge des mercenaires de la plume : Constellation.

Le matin du 23 juin 1959, Boris Vian est à la première de J'irai cracher sur vos tombes, film inspiré de son roman. Quelques minutes après le début du film, il s'effondre dans son siège et meurt d'une crise cardiaque en route vers l'hôpital.

Pour en savoir plus :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-auteurs/boris-vian-14-une-existence-aberrante-0

Retour sur l’œuvre de B. VIAN :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie

16 autres produits dans la même catégorie :